Deuxième degré

 

Au deuxième degré (3ème et 4ème années), les élèves ont la possibilité de choisir un certain nombre de cours qui correspondent à leur talent.

La plupart des élèves n'ont pas une idée précise de leur orientation future. Ils doivent s'efforcer de garder l'éventail le plus large possible afin de ne pas se retrouver dans une impasse et être obligés de suivre un cours fort pour lequel ils manquent de goût et de compétences. C'est entre autres pour cette raison que les grilles horaires de l'enseignement général de transition contiennent toutes une seconde langue étrangère.

C'est aussi à cette époque que les jeunes entrent dans « la crise d'adolescence », période de doute et de rébellion. Les effets cumulés de ces deux remarques amènent parfois des élèves à l'échec pas tant par manque de capacités mais par manque d'investissement face au travail.

Les élèves sont amenés à augmenter leur capacité à travailler en plus grande autonomie. La prise de notes se développe, la quantité de travail est plus importante qu'au premier degré, les évaluations portent sur une quantité de matières plus importantes. Il faut s'habituer à relire, à étudier son cours même si aucune évaluation n'est prévue pour le lendemain.

 

 

Grilles horaires